11:20
Procter & Gamble USD 79,06 +0,1900 +0,24% 12/10 22:00

Publicis : perdrait de gros contrats avec Procter & Gamble !

lundi 7 décembre 2015

(Boursier.com) — Un coup dur serait en vue pour Publicis ! Selon des sources citées par le site internet du 'Financial Times', le géant américain des produits de consommation Procter & Gamble serait sur le point de retirer au groupe publicitaire français d'importants contrats aux Etats-Unis. Ces contrats de plans médias et d'achat de campagnes publicitaires auraient été transférés de Publicis vers son concurrent américain Omnicom, précise le 'FT'.

Pour l'instant, aucun des trois groupes concernés, Publicis, Omnicom et P&G, n'a commenté les informations du journal britannique.

Si elle se confirme, la perte de ces contrats pourrait représenter un manque à gagner de 50 et 100 millions de dollars par an pour Publicis, selon des sources proches du dossier, citées par le quotidien financier britannique.

Ce montant reste néanmoins modeste au regard du chiffre d'affaires annuel de Publicis, qui a frôlé 7,3 MdsE en 2014. Il reste que "l'impact psychologique d'une perte de ces contrats serait probablement plus élevé que l'impact matériel sur les revenus et les bénéfices", a estimé un analyste du courtier Bernstein, Claudio Aspesi, cité par le 'FT'.

Procter & Gamble parmi les 3 premiers clients de Publicis dans le monde

Avec ses centaines de marques (dont Pampers, Heads & Shoulders, Dash, Lenor, Braun...), Procter & Gamble est le plus important annonceur publicitaire mondial, avec des dépenses annuelles globales de 2,6 Mds$ en 2014. Le groupe est l'un des trois plus gros clients de Publicis dans le monde, et en Amérique du Nord, le groupe français gérait depuis au moins 10 ans les achats de campagnes publicitaires de P&G.

P&G est engagé dans un programme de réduction de coûts de 10 milliards de dollars, qui passe notamment par la cession d'une centaine de marques, et avait annoncé en mai une remise en jeu de ses contrats publicitaires dans les médias en Amérique du Nord.

De son côté, Publicis, qui a échoué l'an dernier à mener à bien sa fusion prévue avec Omnicom, a annoncé la semaine dernière une vaste réorganisation mondiale en 4 pôles.

Cette nouvelle organisation, qui sera effective le 2 janvier 2016, met en place quatre dirigeants de pôles opérationnels aux pouvoirs importants, susceptibles de faire figure de candidats potentiels pour succéder à Maurice Lévy, dont le mandat de président du directoire prendra fin en 2017.

Boursier

La suite

 

comments powered by Disqus